Khalid Sadiki

En 2015, le premier flux de réfugiés est arrivé en Europe. Je voulais faire quelque chose pour ces réfugiés syriens, arabes, irakiens J'ai contacté Caritas et j'ai eu une réaction positive : j'ai été autorisé à faire du bénévolat. Je guide les mineurs durant leurs devoirs, mais nous allons aussi jouer ou faire d'autres activités de détente. On apprend à se connaître et on échange des idées. L'isolement sera brisé et j'espère intégrer les jeunes dans cette société. Chaque jour, j'évolue et je suis fier de moi, car je les vois évoluer avec moi.

Khalid Sadiki
actif, à Bruxelles, dans le projet ‘Collectieve activiteiten met families’

Mon nom est Agnes. Je fais du bénévolat pour Caritas à Louvranges. C'est là où les femmes célibataires avec ou sans enfants sont accueillies pendant leur procédure d'asile. Je soutiens particulièrement les enfants. J'ai choisi de leur raconter des histoires. Entre les histoires, je chante une chanson à chaque fois et je joue avec des marionnettes. Récemment, avec d'autres bénévoles, j'ai commencé à prêter des livres aux enfants de 4 à 7 ans. Si seulement un enfant sur dix apprend à aimer les livres, j'ai fait quelque chose pour cet enfant. Mais je pense qu'il y en aura plus après ma venue. Je me considère un peu comme leur grand-mère qui leur manque maintenant qu'ils ne sont plus dans leur pays. Je veux leur donner de la chaleur.

Agnes Boulet
Bénévole au centre d’accueil semi-collectif à Louvranges
Roseline Baume

Je suis Ià pour répondre à leurs questions, pas pour les poser. J'essaie de créer une atmosphère de sérénité dans un cadre accueillant qui ne soit pas envahissant. En retour, je reçois un enrichissement culturel, des moments d'implication, de grands moments de joie avec un sourire aux larmes d'émotion ou de réussite après des échecs successifs.

Roseline Baume
Bénévole pour le projet TANDEM concernant les réfugiés mineurs non accompagnés à Bruxelles

Je suis Xavier, étudiant de bachelier en éducation spécialisée Je suis bénévole à Caritas depuis un an et demi. Chaque mardi matin, je reçois des personnes dans un groupe de travail, avec les autres bénévoles de Caritas à Charleroi. Ces personnes ont des problèmes de logement ou cherchent de l'aide pour l'administration et les finances. Nous sommes en fait le lien entre eux et les différentes institutions. Quand ils partent avec un sourire, je me sens utile.

Xavier Closset
Bénévole pour le projet APL (Associations de Promotion du Logement) à Charleroi